Les costumes

Le costume porté par les membres du groupe est représentatif de celui porté dans LES PYRENEES CENTRALES dans les années 1870.
La Ronde Pyrénéenne

Les vêtements portés étaient souvent adaptés aux conditions de vie, et fabriqués avec les ressources locales (laine,...).
Malgré une conception générale commune et les textiles, les différences de conditions de vie et de travail étaient visibles en fonction des vêtements portés.
La qualité, les dentelles, les bijoux... faisaient la distinction entre les classes sociales.

Commençons par le costume des hommes et des jeunes hommes

Nos p tits garsIl se compose d'un pantalon en velours de couleur sombre (noir, marron, vert ou bleu) qui a peu à peu remplacé la culotte à pont, des chaussettes de laine ou des guêtres.
Autour de la taille une ceinture de couleur, rouge, verte ou bleue variant suivant l'activité de l'homme.
Une blouse peut être également portée sur une chemise longue en coton blanc.
Au niveau du cou, le "moucadou", un grand mouchoir à carreaux.
Et nous n'oublierons pas le traditionnel bérêt !
Peuvent s'ajouter les sabots de bois, aussi appelés chez nous "esclops" tout comme la moumoute, gilet en laine de mouton.

 

La tenue des jeunes filles

Le costume des jeunes fillesTout d'abord, une culotte longue fendue, le "pichodret", qui permettait aux femmes de, comme son nom l'indique, "faire pipi debout" !
Un jupon en cotonnade blanc, une jupe de couleur en cotonnade, un tablier à bavettes, à bretelles.les jeunes filles.jpg
Un chemisier en coton ou métis blanc, et enfin sur la tête un bonnet de baptême blanc.

 

 

Pour les dames

Le costumes des dames Il varie en fonction des vallées, des saisons et des occupations de ces dames.
En commun et toute l'année : la culotte longue fendue, le jupon blanc en coton, le chemisier blanc en coton ou métis, et les chaussettes en coton ou en laine pour l'hiver.
A noter que le jupon et le chemisier ont remplacé la longue chemise en lin ou coton, utilisé de jour comme de nuit par tous, parfois agrementée de dentelles.

En été : la jupe de travail de couleur, le tablier protégeant la robe, et la coiffe en lin remplacé par le mouchoir de tête noué de manière savante.
En hiver, s'ajoutent : la jupe en étamine de laine et le capulet qui protégeait la tête et le buste.
Pour les sorties (messes, marchés...) : le capulet, le châle tissé, la coiffe toulousaine et la possibilité de porter un chapeau de paille.
Les sabots, esclops.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site